Métro, boulot, paréo

 

 
 
 
 
 
Titre : Métro, Boulot, Paréo
Auteur : Nicola Doherty
Editeur : Milady
Genre Romance Contemporaine

2

Bons baisers d'Italie...

C'est décidément un été pourri : ma carrière d'éditrice est au point mort et je viens de me faire larguer par texto. Mais la chance me sourit enfin. Un séjour aux frais de la princesse dans une villa en Sicile pour aider Luther Carson, un acteur ultra sexy, à rédiger son autobiographie ? Voilà une offre qui ne se refuse pas. Manque de bol, Sam, l'agent de mon idole, me met des bâtons dans les roues : il ne souhaite pas que ce projet voie le jour.
Dur dur de remplir le contrat dans ces conditions... Jusqu'au moment où, sous ses airs de vacances, ma mission va prendre une tournure particulièrement imprévisible !

 

0

Alice est une jeune femme qui travaille pour une maison d'édition. Sa vie amoureuse n'est pas réjouissante puisqu'elle vient de se faire larguer. Sa chef tombant malade, elle doit la remplacer pour la publication d'une autobiographie d'un acteur dont elle a le béguin. Pour cela, elle va devoir partir s'isoler dans une maison en Sicile avec ledit acteur. C'est sans compter sur la présence de l'agent de la star, Sam, qui refuse que ce projet voit le jour. Tout va aller de travers dès le départ et Alice va se retrouver à faire des choses « hors » boulot, pas forcément la meilleure chose pour son boulot, mais pour le reste ?

Une romance tout ce qu'il y a de plus classique. Dès le début, on peut déjà commencer à savoir ce qu'il va se passer par la suite...
J'ai tout de même passé un bon moment. Même si je savais à l'avance le déroulement de l'histoire...

Les personnages restent attachants surtout Sam, qui bien que mystérieux et autoritaire, reste l'homme de la situation.

En bref, une romance comme tant d'autre mais qui arrive à tirer son épingle du jeu grâce à la plume de l'auteur.

 

 

 

 

 

 

18 reflexions sur “Métro, boulot, paréo

  1. Mathie'

    J'adore la couverture ! Il me tente beaucoup, puis j'aime bien l'idée d'avoir une héroïne dans l'édition, je n'en ai encore jamais rencontré je crois 🙂

  2. Caro VerdeLivre

    Les romances ne sont pas les livres vers lesquelles je me tourne de moi-même mais à l'occasion entre deux livres complexes ou difficiles psychologiquement, cela permet de souffler un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *