Lycée Out

 

 
 
 
 
 
Titre : Lycée Out
Auteur : Claire Loup
Editeur : Plon
Genre Romance YA

2

Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe ? Pleurer ? Ce n'est pas le genre d'Emma. Se venger, sûrement, d'autant qu'il est davantage question d'amour-propre que de grands sentiments.
Et la vengeance d'Emma est somptueuse, imaginative, inattendue.
L'amoureuse délaissée devient une redoutable combattante, une «Napoléonienne de l'amour», comme elle se surnomme elle-même. Le seul détail que la brillante stratège a négligé, c'est qu'elle attirerait l'attention d'un garçon inconnu qui lui donnerait la réplique en se dissimulant sous le pseudo de Don Juan.

 

0

Je dois dire que j'ai bien aimé ce livre, ça me sort de mon univers des êtres surnaturels, c'est le deuxième de l'année, mais ça n'a pas été décevant, on me l'a offert alors j'ai voulu honorer ce cadeau et puis l'auteur est français, troisième livre français de l'année rien de mieux.

On passe un merveilleux moment dans la vie d'une lycéenne et d'un lycéen, mais pour commencer, c'est l'héroïne « Emma » qui commence l'histoire la pauvre, elle se fait larguer par son copain la vieille de son anniversaire et il le fait avec carte postale. J'ai bien rit qu'elle lâcheté, elle est si fière doublé d'un égo et d'un orgueil qu'elle décidera de se venger, elle commence petit à petit et finalement, elle ressort avec lui pour le lâcher.

Dans tout cela, elle de fait une image « La Napoléonienne de l'amour » super pseudo, elle crée un journal pour dire tout ce que les autres n'osent dire le journal de son lycée qui s'appelle « Lycée In », elle a appellera le sien « Lycée Out » et de là elle devient une vedette, mais son identité reste secrète.

Arrive notre héros « Benjamin », un garçon paumé, mal dans sa peau, qui passe plus de temps à faire la fête que sur le banc de l'école, il a un humour douteux, et un franc parlé bien à lui, il se laisse charmé par notre Napoléonienne et il se fait appeler Don Juan très charmant.

Il commence à se faire des échanges de mail petit à petit une complicité se crée entre eux c'est ce qui fait le charme de l'histoire, il y a rien de niais parce qu'Emma a un sarcasme bien à elle, elle dit les choses drôlement, mais avec maturité, elle est un peu l'inverse de son personnage qui dit ce qu'elle pense hors elle est un peu timide sur les bordes.

Quant à Benjamin et bien il y va franco, Don Juan et lui se ressemble dans un sens, il a perdu sa mère ce qui la plongé dans une certaine amertume, mais c'est propre à son personnage, petit à petit les deux lycéens se laisse aller à leur attirance virtuelle, bien que les choses semblent dérapé de leur côté, ils se connaissent de vu, on peut même dire qu'ils sont amis et pourtant ni l'un ni l'autre n'a osé se démasquer jusqu'à la fin.

J'ai un peu été déçu de la fin, j'ai dit c'est quoi cette arnaque, je m'attendais à des retrouvailles en bonne et due forme, mais ce n'était pas un roman d'amour, mais quand l'un a su qui était l'autre ça a permis qu'il mette un mot sur ce qu'il ressent l'un pour l'autre sans l'avoué.

C'est sympa à lire, une petite pause entre Vampire et Loup-Garou, et bien je vous le conseillerais bien.


 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *