La Trilogie des Gemmes

 

 
 
 
 
 
Titre : La Trilogie des Gemmes
Auteur : Kerstin Gier
Editeur : Macadam - Page Turner
Genre Fantastique YA

2

Résumé - Tome CHIFFRE
Rouge Rubis

Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence... Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d'un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d'une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l'adolescence, l'amour et le fantastique. Un ton très drôle et décalé. Des ventes exceptionnelles en Allemagne. Une série déjà vendue dans toute l'Europe et aux États-Unis.

Bleu Saphir

Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres.
Bon, d'accord, elle voyait des fantômes dans les couloirs de son lycée ; mais d'abord elle n'en voyait qu'un, et puis personne n'est parfait. Pour le reste, rien à dire. Jusqu'au jour où Gwendolyn comprit : elle n'était pas une lycéenne comme les autres. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d'autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle, soi-disant immortel.
Et puis quoi encore ? Tout ce qu'elle voudrait, elle, c'est que son (beau) Gideon l'embrasse pour de bon. Est-ce vraiment trop demander ? Elle est le rubis, la douzième, l'ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.

Vert Émeraude

Gwendolyn a-t-elle jamais été une lycéenne comme les autres ? Pour son premier vrai chagrin d'amour, en tout cas, elle aimerait bien faire comme toutes ses copines : pleurer des heures au téléphone et se gaver de chocolats. Mais pas question, les Veilleurs du temps ont besoin d'elle. Pire, c'est avec Gideon lui-même, celui qui lui a brisé le coeur, qu'elle doit repartir en plein XVIIIe siècle, affronter un drôle de comte, soi-disant immortel. Plus question de pleurer, il faut agir !

 

0

Chronique - Tome 1

Rouge Rubis, au début je me suis dit quel nom pour un livre, mais l'idée est original, on se retrouve dans la tête de l'héroïne Gwendolyn âgée de seize ans et demie, elle est belle selon sa description, des cheveux noir et des yeux bleu... Dans sa famille, ils ont le gêne de voyager dans le temps comme je disais une idée assez original, tout le monde pensait que c'était sa cousine Charlotte qui l'aurait hérité, mais non ce fut Gwen, pas du tout préparé, elle flippe puis elle en parle à sa mère et on commence l'aventure, mais dans tout cela, cette famille est bien secrète et surtout la mère de Gwen dont je doute depuis un moment sur sa maternité... Je ne vais rien relevé, mais à la fin du livre mes soupçons se sont relevés juste.

Dit héroïne dit héros, Gideon (quel prénom, j'en ris encore) un jeune homme âgé bientôt de dix-neuf ans, qui a déjà assimilé son don depuis deux ans, prétentieux sur le premier abord, mais qu'on voit une autre facette à la fin du livre un peu différent, tendre et gentil ? Oui tout du prince charmant avec des yeux vert perçant.

L'histoire en elle-même est bien, l'intrigue est là et bien ficelé, on a bien des questions qui reste sans réponse et qu'on devine qu'on aura les réponses par la suite, mais qui risque fort ne va pas être beau à entendre, mais c'est ça d'avoir des secret.

Il y a plus d'action, de question que de romance dans ce tome, mais on entrevoit un début pour le couple Gwendolyn et Gideon, ce qui me laisse quand même perplexe du « est-ce que cette relation est saine ? » mais bon la suite nous dira bien ce qu'adviendra de nos deux tourtereaux.

Ce tome est à la hauteur de mes attentes, que de l'action, du suspense et je vais encore le dire et des questions, mais bien sûr on avance petit à petit, moi qui pensait qu'on aurait eu un aperçu de l'histoire de Gideon et de Gwendolyn et bien on peut rêver faut dire que je ne comprends rien à Gideon, mais ce n'est pas sa faute j'ai l'impression qu'il se fait manipulé...

Dans mon avis pour le premier tome je n'ai pas parlé de la meilleure amie de Gwen, Leslie, cette jeune fille est notre pilier grâce à elle et sa clairvoyance on comprend, pas mal de chose parce que Gwen et son cerveau semble ne rien comprendre, faut dire que du jour au lendemain sa vie à pris un drôle de tournant, mais quand même, j'ai l'impression qu'elle n'a pas d'intelligence pour deux sous.

Charlotte sa cousine que j'ai envie de tué par moment voir souvent, jamais vu une fille aussi prétentieuse, elle le lui fait bien comprendre quand elle l'aide avec des cours de danse ou d'histoire de XVIIIème siècle, mais comme le dit franchement Gwen qu'est-ce que ça peut lui servir à son temps ?

Alors Gideon qui fait une fixation sur ce qui s'est passé dans le temps avec Paul et Lucy, semble vouloir à tout prix mettre une fin à l'énigme, mais il s'y prend mal je dois dire c'est beau de vouloir qu'on est confiance en soi si on ne transpire pas la confiance soi même.

Gwendolyn naïve en son genre, ne voit pas plus loin que le bout de son nez la pauvre, elle essaye de démêlé le vrai du faux, mais pas facile quand on a un pois chiche à la place du cerveau et que personne ne veut répondre à ses questions.

Jusqu'à la dernière ligne du livre, je suis resté accroché, avec le enfin, une piste de ce qui est de ce « Cercle » du pourquoi Paul et Lucy se sont échappé et du vrai sentiment de Gideon pour Gwendolyn, le dernier tome risque d'être explosif je le sens bien.

Ce dernier tome était à la hauteur de mes attentes (je me répète lol), j'avais déjà percé le mystère des origines de Gwen depuis le tome 1, là les choses ont été plus claire, mais on a eu des rebondissements tout au long. Entre ses sentiments bafoué par Gideon et la sensation qu'elle doit faire confiance qu'à elle et à elle seule. Elle a percé le mystère du Comte avec l'aide de sa meilleure amie, mais à la fin du tome 2, Paul avait remis des lettres à Gideon ce qui l'a poussé à voir de plus près et Dieu merci qu'il l'a fait.

Il y a pas vraiment de romance, mais ils sont ensemble et c'est ce qui compte, pas mal de malentendu, mais vite fait effacé. Gwen qui apprend une sacré chose sur elle, n'en croit pas ses yeux, mais fini par accepté l'évidence.

J'essaie de ne rien relevé, mais pas facile, bref Gwen et Gideon ont du se serré les coudes pour démasqué qui est le Comte dans leur époque parce que ce dernier est immortel disons jusqu'à la naissance de Gwen, faut vraiment lire le livre pour comprendre le comment du pourquoi, cet être infâme en voulait à la vie de Gwen donc il a tout projeté pour la tuer.

Comme je disais Gwen à découvert ses origines, les choses se sont enchainé on se demandait qui était le cher Mr Bernhard le majordome flippant et bien à la fin du tome on découvre qui il est vraiment et son lien avec Gwen surtout.

C'était triste de fermer le livre surtout que c'était une bonne trilogie, Gwen va me manquer, Leslie aussi avec son esprit perspicace j'ai rarement parlé d'elle mais faut dire que c'est elle qui a résolu le plus d'énigme pour nous, Xemerius le démon un petit rigolo, James l'esprit que Gwen connaissait dans son lycée avec ses bonnes manières, Raphaël le frère de Gideon qu'on a rarement croisé mais quand il était là savait se rendre utile et pour finir Gideon le héros qui a su faire tourner notre sang, mais qu'on pardonne assez vite.


 

 

 

2 reflexions sur “La Trilogie des Gemmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *