La Sélection

 
 
 
 
 
 
 
 
Titre : La Sélection
Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffont, Collection R
Genre : Dystopie

2
 
Résumé - Tome 1
La Sélection

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras...
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

 
Résumé - Tome 2
L'Élite

ELLES ETAIENT 35 CANDIDATES
ELLES NE SONT PLUS QUE 6
Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composé que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour América Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...

Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, América navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...

TOUT JEU COMPORTE DES REGLES, ET LES REGLES SONT FAITRE POUR ETRE TRANSGRESSEES.

 
Résumé - Tome 3
L'Élue

UNE SEULE CANDIDATE SERA COURONNÉE

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes.
Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.

America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné.
Car il ne doit en rester qu'une...

 

0

Chronique - Tome 1
 

Ma très chère Very-Frelia, m'a mise au défis de lire le livre, je suis une râleuse, je suis difficile, elle m'a convaincu que j'aimerais, alors je me suis laissé tenter.

Premièrement pourquoi je ne voulais pas le lire le livre quand j'en ai entendu parler eh bien c'est simple j'ai vu le mot « Dystopie » certaines savent que j'en suis allergie, et oui Delirium m'a guéri de ce thème et pourtant ça va étonner plus d'un, j'ai pris du plaisir à lire La Sélection.

Cela reste de la Dystopie, mais modéré je trouve, certes il y a des termes qui fait que c'est un mode révisé, mais je n'ai pas eu de mal à me dire que le monde de Madame Cass reste assez réelle à mes yeux.

Pour une fois je ne vais pas faire dans le détail, je vais dire clairement les choses sans rentrer dans les détails et pour ne pas dire que j'ai spolié.

Quand j'ai commencé La Sélection, en lisant 35 candidates et 1 couronne, je me suis dit que ça va me faire crissé, que ça va frôler l'incompréhensible pour mon cerveau et pourtant. Une histoire de Castre, de rang, de Un à Huit. On a une jeune femme America (oui le prénom est assez original en somme) de rang Cinq qui a des rêves, qui se bat pour sa famille, qui vit avec le moyen du bord et qui a un amour. Rien de bien compliqué, certes il y a des limites des points à respecter, mais ça reste une jeune femme qui sait ou donné de la tête.

Elle a du caractère, rousse, elle se décrit égoïste, mais je ne trouve pas d'égoïsme en elle, surtout en regardant de près, elle a fait des sacrifices. Elle fait quelque chose qu'elle ne voulait pas faire pour le bien de sa famille, prévenante, bienveillante il y a rien de mieux.

Comme je l'ai dit elle a un amour, je ne vais pas m'éterniser dessus, Apsen (oui je crois que Madame Cass a bien trouvé des prénoms originaux), il est de rang Huit ça sera tout ce qu'il aura droit de ma part. Personnellement c'est un personnage qui m'a pas plus ému que ça.

Les choses s’enchaîne, la compétition est lancé, bonne chose je dirais, après tout l'histoire est basé sur cela. Elle (America) se morfond dans les premiers jours parce qu'elle ne voulait pas être là, joue la carte de la franchise avec notre cher Prince Maxon (là je ne saurais dire d'où il sort ce prénom), chose que j'adore personnellement. De suite en suite, les choses évolues en bien ou en mal à lire pour savoir.

Maxon qu'elle décrit avant de le connaitre comme quelqu'un avec un balai dans les fesses. Elle va vite changer d'avis après mainte rencontre en tête à tête avec lui. Je dirais qu'il est quelqu'un qui a juste besoin qu'on lui donne sa chance et il fera des merveilles.

J'ai lu triangle amoureux, mais me voilà à me poser la question avec cette fin, je ne trouve pas qu'il y a de triangle amoureux. On ne l'a pas lu, mais on le sait déjà qui va gagner le cœur d'America, les actions parle d'elle-même, on peut entrevoir sur la succession d'action au fil du tome qui a réellement gagner son cœur même-ci elle ne se l'avoue pas elle-même.

La carte des sentiments est bien travaillé, je ne le nie pas, on voit bien le sentiment de chacun du moins de la manière dont America nous le peint vu qu'on est dans sa tête. Le tome 2 je l'espère saura me donner raison même-ci on devra se rongé les ongles sur les débuts pour savoir qui entre Maxon ou Aspen arrivera à ses fins.

Comme vous le voyez, je n'ai pas crié, je n'ai pas hurlé, j'ai encore tous mes cheveux sur ma tête, donc je lirais la suite. Je serais au rendez-vous en Avril 2013.

Chronique - Tome 2
 

America, America, vraiment, j'ai dans la tête plein de scène de torture pour elle. Grr j'ai eu envie de la tuer pire que ça vraiment... Ok on savait qu'il avait un triangle amoureux et encore, on sait déjà qui va gagner du moins je pense, qui sait on peut bien retomber sur nos fesses sans qu'on ne le remarque bref. Dans ce tome, elle a su mettre ma patience à rude épreuve avec ses doutes, ses sautes d'humeurs oh et surtout ses oui et ses non...

Aspen ou Maxon, voilà le grand choix, mais en fait, c'est une capricieuse, il suffit que l'un tourne le dos et que l'autre se met à sa disposition pour qu'elle tombe dans ses bras... Si elle avait été clair dans ses sentiments et surtout si elle avait gardé confiance en elle et surtout (oui j'adore ce « et surtout » !) avait le choix qu'il faut on ne serait pas plongé dans ses tourments...

Elles étaient 6, puis passe on passe à 5 avec un grand événement, cette scène à mis notre héroïne dans le noir, elle a tournée et tournée toute sorte de scène, à taper du pied et pour finir par comprendre que celui qu'elle blâme ne le mérite pas, bref passons...

Maxon le pauvre prince, il n'aurait pas dû poser ses yeux sur elle, je le plains sérieusement il a ses tourments mais America est trop nombriliste pour remarquer quoique ce soit avant la fin, ce qui donne à l'histoire un virage à 190°, et qui promet pour le dernier tome.

De l'autre Aspen, il m'horripile pas parce que je suis team Maxon, non je ne sais pas, je ne serais même pas triste si il ne meure pas que je demande cela, mais bon je trouve qu'il est juste une gêne qu'autre chose...

Le méchant si on peut le qualifié de la sorte c'est le roi, cet homme je le trouve bizarre, et surtout manipulateur, je me dis qu'il cache des choses, mais comme nous somme dans la tête d'America on ne saura pas à moins qu'elle ne perce son mystère.

Tout cela pour dire ce tome 2 est une explosion en quelques sortes, moi qui n'aime pas la Dystopie je suis déjà impatiente d'avoir la suite, mais encore 1 an à attendre ça va être long pour voir la fin, surtout comment America va faire pour gagner ou plutôt regagner le cœur de Maxon et du public.

Bref vous l'avez compris je suis conquise et je vous donne rendez-vous l'année prochaine pour la suite des aventures d'America et de Maxon.

Chronique - Tome 3
 

C'est fini... Bon j'essuie mes dernières larmes et je suis à vous. (C'était une blague)

Un an. Un an d'attente et je n'ai pas eu d'autre choix que le lire dès que je l'ai eu en main. Une lecture qui a duré une après-midi j'ai fait en sorte de le faire durer parce que je ne voulais pas le finir mais que faire ? Le dilemme était énorme. Bref place à ma chronique.

America je vous jure j'ai eu envie de la frapper pendant tout le livre mise à part les 2 derniers chapitres. Elle a peur de faire un pas en avant je peux comprendre qu'elle joue la carte de l'assurance mais quand même faut pas pousser trop ! Elle et Maxon ont eu pour mission de me frustrer et pas qu'un peu !

Comme on le sait notre héroïne n'a pas sa langue dans sa poche. Elle ne fait jamais rien au hasard et puis le roi, non vraiment cet homme je l'ai tué à multiple reprise dans ma tête ; cruel et manipulateur sans merci. Mais bon cela ne change rien au fait que j'ai dû me retenir de lire la fin pour savoir ce que ces deux tourtereaux allaient devenir.

J'ai vu venir le malentendu comme une évidence parce que America adore repousser les choses j'ai frôlé la crise de nerf. Parce que Maxon a été façonner à coup par son père il ne sait pas réfléchir avec calme ont eu un cocktail de sentiment.

Des morts. Des pleurs. Des doutes. Et plein d'autre chose.

Madame Cass merci pour cette trilogie. Maxon risque de me manquer et malgré ses défauts America aussi. Merci pour cet Épilogue qui a conclu cette histoire.

C'est sur ces derniers petit mots que je vous laisse et n'hésitez pas à le lire cet trilogie. A la prochaine.

12

10 reflexions sur “La Sélection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *