Interview Auteur : Chloé

Biographie :



Je m’appelle Chloé, j’ai 30 ans. Je suis née en Haute-Saône, mais je vis en Alsace depuis que je suis toute petite. J’ai fait des études d’anglais, spécialisée dans la littérature et plus particulièrement sur « Harry Potter » et « A la croisée des mondes » qui étaient les sujets de mes mémoires de recherche.
J’écris quasiment depuis toujours, mais le premier roman que j’ai terminé date du lycée.
Je me suis lancée dans l’auto-édition en 2007, faute d’avoir pu trouver un éditeur. Mais au final, je ne regrette pas d’avoir dû en passer par là. C’est très formateur et j’ai beaucoup aimé me charger moi-même de la mise en page, des couvertures… Par contre, ce qui est très dur, c’est la promotion. Ce n’est pas évident de se faire connaître quand on débute et qu’on doit vendre soi-même ses livres.
J’ai commencé par de la science-fiction jeunesse, la trilogie « Karmshak », mais j’ai aussi publié mes travaux de recherche, ainsi qu’ « Inside », un recueil de poèmes sur la maternité, dont je reverse les bénéfices à l’association « Toutes à l’école ».
Ma participation à l’ « Artbook Raconté » de Fleurine a été ma première publication pro. J’ai ensuite enchaîné avec un contrat chez Lune Ecarlate, et La Porte Littéraire publiera mes albums pour enfants à la fin de l’année.



L’Interview




Bonjour Chloé, premièrement merci d’avoir accepté de répondre à quelques petites questions. 



C’est un plaisir.




Parle-nous un peu de toi, qu’est-ce qui t’a donné l’envie d’écrire ? 



Je ne saurais pas dire exactement, vu que j’ai commencé très jeune. J’ai toujours aimé inventer des histoires et j’ai écrit mes premières vers 6 ou 7 ans – elles devaient faire à peine quelques lignes à l’époque. 


Pendant ma lecture de ta nouvelle Le Loups de Fairview je voyais le mot Fairview toujours entre guillemet cela a-t-il une signification spécial ? 


Pas du tout, c’est juste parce que c’est le nom de la résidence. On m’a demandé si c’était une référence à la série « Desperate Housewives », mais en fait c’est un pur hasard. Au départ la résidence s’appelait « Bellevue » mais comme l’histoire se passe à Los Angeles, j’ai traduit le nom en anglais, donc « Fairview ».





Comment l’idée t’est venue de réécrire les contes qui ont bercé notre enfance ? 



Le conte est le genre littéraire que je préfère. C’est d’ailleurs par ça que j’ai commencé l’écriture quand j’étais petite, même si par la suite je n’en a plus écrit pendant longtemps.
Je m’y suis remise pour un appel à texte avec « Le loup de Fairview ». Il n’a pas été retenu, et le projet a été abandonné par l’éditeur, mais ça m’a donné envie d’en écrire d’autres. Je les transpose à notre époque, sans éléments fantastiques, ce qui est parfois un vrai défi.
Et puis les réécritures de conte sont à la mode en moment, ça tombe bien. J’ai lu récemment « Barbe-Bleue » d’Amélie Nothomb et j’ai beaucoup aimé ce qu’elle en a fait. C’est un peu cette direction que je prends avec les « Grim tales ». 


Dans quel genre d’ambiance aimes-tu écrire, dans le calme, dans la musique ou autre ? 


Si l’inspiration est là, je peux écrire dans n’importes quelles conditions ; j’ai déjà écrit en voiture, dans mon bain, dans mon lit en plein milieu de la nuit… Mais généralement, je préfère le calme, avec la télé en bruit de fond. 


Parles-nous un peu de tes futurs projets sans trop nous en dévoiler bien sûr. 


D’autre « Grim tales » déjà. Le prochain, qui sera une version moderne d’Aladin devrait sortir en août. J’ai également écrit et illustré des albums jeunesse, « Les tribulations de Monsieur Plume », dont les premiers tomes sortiront pour Noël aux éditions La Porte Littéraire.
Je travaille aussi sur un roman Fantasy, qui en est à sa énième réécriture. Il n’a pas encore d’éditeur, mais je ne désespère pas.
J’ai encore un tas d’autres projets dans un coin de ma tête, mais je n’en parle pas pour l’instant sinon ça me mettrait trop la pression pour les réaliser. 






Pour boucler notre interview des petites questions générales : 


Si tu devais conseiller une personne qui voudrait se lancer dans l’écriture ça serait quoi ? 


Ecrire, encore et encore. Il m’arrive de faire des pauses parce que pas le temps, ou des soucis en tête qui m’en détournent, et plus la pause et longue, plus c’est dur de s’y remettre.
Bien s’entourer aussi. S’isoler dans sa bulle, c’est bien pour le premier jet, mais pour avancer, il faut se faire relire, de préférence pas par la famille ou des amis trop proches parce qu’ils diront toujours que c’est génial, même si ça ne l’est pas. Dans ce cas, difficile de voir les défauts et de progresser.
Ne pas se décourager, et ça c’est le plus difficile. Je me décourage souvent, et c’est là que l’entourage intervient aussi. 


Mise à part l’écriture quelles sont tes autres passions ? 





La lecture en premier, mais aussi le dessin, les loisirs créatifs. Il m’arrive de tricoter parfois. 


Lis-tu aussi ? Si oui, quel genre de livre aimes-tu ? 


Je lis de tout, mais principalement de la romance et du young adult. Depuis que j’ai tout un réseau d’amis auteurs, j’ai tendance à lire surtout les livres des copines :p
Il n’y a que les romans érotiques que je ne lis pas, parce que ça m’ennuie et que je n’aime pas trop l’étalage de détails qui relèvent de l’intimité, même s’il ne s’agit que de personnages fictifs.



Nous avons fait le tour donc je te remercie encore de ta participation et à bientôt pour la suite de tes aventures.






Merci à toi pour cette interview. A bientôt.














Vous pouvez trouver Chloé aux liens suivants :
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 reflexions sur “Interview Auteur : Chloé

  1. Pingback: Le Loup de Fairview | Read-A-Passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *