Entre Chiens et Loups

 

 
 
 
 
 
Titre : Entre Chiens et Loups
Auteur : Malorie Blackman
Editeur : Macadam - Page Turners
Genre Dystopie

2

Résumé - Tome CHIFFRE
Entre chiens et loups

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coup de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin... Et s'ils changeaient ce monde ?

0

Chronique - Tome 1
 

Il est 1h50 du matin, on est le 26 Septembre, j'ai commencé le livre mardi 25 vers 16h et je me suis plongé dans l'histoire, alors je vais faire un effort pour ne pas spoiler, mais je dois dire mes profond sentiment sur le livre.

Certaines doivent savoir que je suis « noire » malgré cela j'ai eu du mal avec cette nouvelles versions de l'histoire de l'auteur. Que les riches sont noirs et les pauvres blancs, ne m'a pas consolé du racisme qui parcours notre monde, je n'ai pas pu faire comme–ci cela ne me touchait pas, certes ça peut paraitre « orignal », mais c'est un point sensible.

De l'autre côté la question est l'amour, est–ce que l'amour peut franchir toute les barrières ? Est–ce qu'elle peut vaincre tout ? On connait la réponse pour l'histoire, ça aurait été trop beau n'est–ce pas ? Je dois être pessimiste de nature, mais j'avais vu venir la fin même sans avoir eu un aperçu dans d'autre chronique.

Là j'ai l'esprit retourné, je ne peux pas supporter cela, le racisme est quelque chose qu'on croise partout, blanc, jaune, marron, noir ect... la couleur de ce qui coule dans nos veines est rouge non ? On respire le même air non ? Bref je ne suis pas trop pour ce sujet, mais l'auteur a su mené son idée jusqu'à la fin, ça m'a fait un peu pensé à la dystopie, mais je pense que ça doit être ça, elle a refait un monde pour son histoire.

Nous somme dans la tête de Sephy et Callum, deux jeunes gens qui ont grandi ensemble, Callum a dix–huit mois de plus que Sephy, le monde les sépare, mais leur amitié–amour n'a pas pu franchir ces obstacles, malgré leur bonne volonté. Je trouve que l'auteur a su jouer avec nos nerfs à la perfection, on a eu droit à nos lots de souffrance, je n'ai pas pleuré, mais si je l'avais fait il aurait été mérité...

Le combat est « juste » en dépend de la vie des autres, mais c'est dure de ce dire que l'esprit humain peut être si petit.

Sephy j'ai eu du mal avec elle par moment, non pas que j'ai eu envie de la frapper, faut dire que j'ai commencé avec elle pendant sa quatorzième année, elle ne voyait pas le « mal » qui l'entourait, pensait bien faire, mais faisait plus de mal que de bien, mais vers la fin, je l'ai trouvé forte et mature.

Du côté de Callum, j'aimais son caractère, il était cynique ce qui me faisait souvent sourire avec certaine de ses répliques et pensés, de l'autre il s'est perdu en chemin, est–ce qu'il a trop idéalisé les choses ? Pensait–il vraiment qu'il avait une issu à son combat ? Pourtant de l'autre côté je pense qu'il connaissait la réponse à plusieurs de ces questions et cela ne l'a pas empêché d'aller à l'avant de son destin.

Je pourrais continuer encore longtemps, mais je vais mettre fin à ma chronique, cet histoire me pousse à faire de la morale (non c'est vrai), je ne sais pas si je peux me réconcilié avec le sujet de l'histoire, déjà avec la Sélection, j'ai eu les Castre, avoir cela me donne encore plus la chair de poule. 

Je vais mettre 3 flacons, le 1er pour une histoire sur l'amour, 2eme parce que l'auteur a su jouer avec nos sentiments jusqu'à la fin et le 3eme parce que je me dis que malgré le sujet c'est une bonne histoire. Je me réserve sur la suite, j'ai le tome 2, dans quelque mois quand j'aurais encaissé ce tome, je le lirais.

 


 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de “Entre Chiens et Loups

  1. Phebusa

    J'en entends de plus en plus parler en ce moment, je me ferai certainement mon propre avis même si le résumé ne m'attire pas plus que ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *