Beautiful Bastard

 

 
 
 
 
 
Titre : Beautiful Bastard
Auteur : Christina Lauren
Editeur : Hugo Roman
Genre Roman Érotique

2

Résumé - Tome CHIFFRE
Beautiful Bastard

Brillante, travailleuse, et sur le chemin d'un MBA, Chloe Nills n'a qu'un problème : son patron, Bennett Ryan. Il est exigeant, brusque, inconsidéré – et complètement irrésistible. Un Beau Bâtard (*Beautiful Bastard).

Bennett a quitté la France pour revenir à Chicago et prendre un rôle primordial dans la grosse entreprise familiale. Il n'aurait jamais imaginé que l'assistante qui l'aidait depuis l'étranger était cette magnifique, innocente et provocante créature – créature qu'il a maintenant sous les yeux quotidiennement. En dépit des rumeurs, il n'a jamais été du genre à avoir une affaire sur son lieu de travail. Mais Chloe le tente tant et si bien... qu'il est prêt à briser ses règles si cela signifie l'avoir. Partout dans le bureau.

Alors que leurs appétits pour l'un l'autre augmentent jusqu'au point de non-retour, Bennett et Chloe doivent décider exactement ce qu'ils sont prêts à perdre afin de gagner l'autre.

 

0

Chronique - Tome 1

Comme vous le savez malgré le fait que je me dis mais non je vais arrêter la romance érotique je me suis quand même fait prendre au piège en lisant une chronique... Mais bon je ne suis pas déçu plus que ça, pourquoi ?

C'est simple, bien que les héros sont vulgaire à souhait, ont des mauvais caractères, je trouve que pour une fois le monde est un peu inversé... Je m'explique, j'ai lu le héros se sentir dépassé par l'attirance qu'il ressentait par l'héroïne.

Chloé et Bennett ont su me faire tenir du début à la fin, je dois avouer que leur première fois je l'ai trouvé trop vite et bien « vache », mais enfaite leur amour est vache, c'est des coups bas, des mots bien senti et pourtant au contraire de la trilogie Stark là on voit les sentiments des personnages même-ci on a plus l'impression du jeu « je t'aime moi non plus... »

Mais bon ça reste quand même le même schéma certes là il n'est pas le GRAND patron, mais il est toujours riche, mais là l'héroïne n'est pas la pommé du coin, elle a son mot à dire et c'est mené la danse donc ça sort du lot.

Un bon livre, j'ai lu les 20 chapitre en 4 heures, pas que c'était passionnant, mais ça se lit sans qu'on y fasse attention.

Si il y a une suite pas sur de le lire ça me va se premier jet, mais en tout cas si vous avez eu assez des sorties qui ressemblait trop à Fifty Shades ou Crossfire vous pouvez vous laissez tenter...

 

 

 

 

 

 

14 reflexions sur “Beautiful Bastard

  1. Mathie'

    Je ne suis toujours pas décidée à tenter l'érotique mais celui ci à l'air pas mal donc je le retiens, si jamais je change d'avis ^^

  2. Book-worm

    J'ai tentée avec Fifty Shades la romance érotique, je l'avais abandonné car un profond ennui ressortait de cette lecture mais là je dois bien avouer que la couverture, le titre et ton avis me font penser que cela pourrait bien me charmer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *