Anthologie Naissance

 

 

 

 

Titre : Anthologie Naissance
Auteur : Collectif
Editeur : Lune Ecarlate
Genre : Anticpation, Science-Fiction, Epouvante/Horreur, Thriller 

2

Recueil illustré de quatre images, l’anthologie Naissance vous propose huit nouvelles dans des genres différents :

Anticpation

Science-Fiction

Epouvante/Horreur

Thriller

Anticipation illustré par Audrey LOPEZ
Le sang des inférieures de Anne FEUGNET
Lucy de Gaelle DUPILLE

Horreur Epouvante illustré par Didizuka
L’Enfer dans les Yeux de Nicolas SAINTIER
Gynogenèse de Sélène MEYNIER

Science Fiction illustré par Valérie LOETSCHER
Le jour où tu es née de Caroline ROCHAS
Le Projet Janus de Robin MAILLARD

Thriller illustré par Abigail DREAM
Alchimie Humaine de François CEDELLE
La Chose de Muriel GEORGES

0

Anticipation : Ce n’est pas un genre que je risque de lire très souvent, je le trouve assez spécial.

Le sang des inférieures d’Anne Feugnet : Je découvre ce genre de lecture et la petite histoire de Korg Douze n’était pas mal. Je me suis demandé à quoi tout cela allait me mener et quand les « révélations » sont tombées j’ai été surprise. L’écriture est fluide, pas mon style de lecture, mais ce lis sans souci.

Lucy de Gaelle Dupille : J’ai bien aimé cette histoire, l’histoire d’un bébé encore dans le ventre de sa mère, je crois que dans toutes ses 8 histoires c’est celle que j’ai le plus aimée. L’histoire est écrite à la première personne au contraire de la première qui était écrite à la troisième personne, on « vivait » en direct que cette Lucy vivait. Un bébé si on peut le dire et déjà un petit Einstein.

Horreur Épouvante : Bon généralement je préfère regarder l’horreur le lire j’en suis pas trop fan, mais ça va, je n’ai pas été plus choquée que ça…

L’Enfer dans les Yeux de Nicolas Saintier : Morgan m’a un peu « touché » j’imagine ce que c’est d’être le mouton noir de la famille pour lui c’était le vilain petit canard, ne pas être aimé de ses parents, être dans l’ombre d’un grand frère, c’est son lot à lui, mais bon voilà il a mal fini, comme le dit le titre c’est l’enfer dans les yeux de ce cher Morgan.

Gynogenèse de Sélène Meynier : J’avais l’impression de lire un journal, noté par jour, la petite histoire est écrite à la 1ère personne. Je l’ai fini sans m’en rendre compte non parce que j’étais captivée, mais ça se lit tout seul.

Science-Fiction : Un genre que j’ai encore du mal à m’y faire, mais j’ai tenu bon.

Le jour où tu es née de Caroline Rochas : Bien le titre, qui est né ? Je me suis dit ça va me réserver des surprises « Le jour où tu es née… » Ça peut cacher plein de choses… Petite souris dévoile-moi ton secret sacré choc quand il est arrivé le dit secret, l’auteur à fait fort, mais les thèmes médicaux trop peu pour moi.

Le Projet Janus de Robin Maillard : Alors-là, 12éme année de règne du… quand je vous dis la Science-Fiction et moi on ne s’aime pas, je le fini ou je saute… Mais je l’ai lu, qu’en dire maintenant ? Robin es-tu Mathématicien ? Parce que vraiment je suis tombée de haut avec les termes de mathématique, je pense que ce sont les mots que tu as utilisés que j’ai retenu et non l’histoire, je ne dis pas que ce n’est pas bien, mais je ne suis pas un public qui pourra être captivé par ce genre de texte, revient avec du Fantastique, Urban Fantasy ou ce que tu veux et je te donnerai un avis plus complet.

Thriller : Quand je lis ce mot, je pense à Psychopathe à ne pas chercher pourquoi…

Alchimie Humaine de François Cedelle : L’alchimie ont peut s’attendre à tout, vraiment à tout avec ce mot et comme je l’ai dit dès que je vois thriller, je pense, à psychopathe. Et je n’ai pas eu tort rien que la fin m’a dit « ah je me disais bien que tout n’était pas dit… » Sinon j’ai trouvé l’histoire sympa.

La Chose de Muriel Georges : Le début m’a fait rire, l’auteur a écrit l’acte qui a créé « la chose » avec un certain humour (disons pour moi). Mais pourquoi appelait-elle son bébé « la chose » là était la question, eh bien je crois que là j’ai été sidérée… C’est que la bonne femme de cette nouvelle est folle, il n’y a pas d’autre mot à dire et c’est la nouvelle, disons pour moi la plus sanglante dans le coin Thriller et Horreur… Et puis je pense avoir compris ce qu'elle a voulu dire par mariage traduction de viole non ?

Le recueil en lui-même : Portant le nom de « Naissance » on a eu droit à toute sorte de naissances plus probables les unes que les autres, mais ce fut une lecture plaisante. Sinon, j’ai bien aimé les illustrations j’ai une préférence pour la première.

 

 

 

 

 

6 reflexions sur “Anthologie Naissance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *